Du château élevé au XIVème siècle, sur un castel plus ancien il ne subsiste qu'une poterne et quelques murs d'enceinte. Reconstruit au siècle suivant, l'édifice présente un coprs de logis à deux niveaux auxquels il faut ajouter le soubassement et les combles, éclairés de lucarnes à meneaux et frontons triangulaires. Deux tours rondes percées de canonières flanquent la façade occidentale alors que la façade opposée est ornées de deux tours octogonales. Classé IMH en 1972.

 

 

Partager cette page